bannière du site

Corriger l'erreur "No application data found" dans Gnome Software

Rédigé par sogal 2 commentaires
Depuis un peu plus d'une semaine, j'ai une erreur bizarre dans le gestionnaire de logithèque GNOME, gnome-software (ou Logiciels) : aucune application n'apparaît, la recherche est impossible et j'ai le message d'erreur :

No application data found

J'ai bien pensé à une erreur de cache mais ça ne vient pas de zypper qui fonctionne, évidemment, à la perfection, ni de PackageKit.
Pour résoudre ce soucis, il faut supprimer le cache app-info :

rm -rf /var/cache/app-info/

puis lancer sa reconstruction :

appstreamcli refresh --force --verbose

** (appstreamcli:22970): DEBUG: Data did not change, no cache refresh needed.** (appstreamcli:22970): DEBUG: Forcing refresh anyway.** (appstreamcli:22970): DEBUG: Refreshing AppStream cache** (appstreamcli:22970): DEBUG: Caches are up to date.** (appstreamcli:22970): DEBUG: Using cached data.** (appstreamcli:22970): DEBUG: Missing cache for language 'fr_FR', attempting to load fresh data.** (appstreamcli:22970): DEBUG: Skipped writing cache file: No components to serialize.AppStream cache update completed successfully.

Après cela, Logiciels devrait être content :




Enjoy !

Configurer l'environnement GNOME à distance

Rédigé par mistervolt Aucun commentaire

Lors d'intervention sur une machine distance, il est utile de pouvoir manipuler via une simple connexion SSH les paramètres de l'environnement de bureau de l'utilisateur.
Si cela peut être fait via la commande gsettings lorsqu'on travaille sur la machine en direct, il faut faire appel à dconf dans le cas d'une intervention distante.

Voici une petite procédure et quelques exemples pour ça :

Accèder à la machine en SSH et se connecter sous le compte de l'utilisateur (si on était connecté en root) :

su - prenom.nom

Avant tout, déclarer dans quel "affichage" du serveur X on travaille en préfixant chaque commande avec :

DISPLAY=:0

La syntaxe de dconf est assez simple :

Lire la valeur d'une clé :

dconf read CLÉ

Écrire une nouvelle valeur dans une clé :

dconf write CLÉ VALEUR

Afficher l'ensemble des données de la base :

dconf dump

piper vers less ou à rediriger vers un fichier)

Mettre à jour la base avec les modifications apportées :

dconf update

Les CLÉS sont constituées par un chemin commençant par " / ". bash supporte l'auto-complétion pour les chemins dconf, pensez à l'utiliser.
Les VALEURS doivent être encadrés par des ' ' (en plus des " ") si ce sont des mots. Les listes entre crochets ne sont pas considérées comme des mots.

Exemples d'utilisation :

Réactiver les extensions par défaut :
(cette liste est un exemple hein !)

DISPLAY=:0 dconf write /org/gnome/shell/enabled-extensions "['alternate-tab@gnome-shell-extensions.gcampax.github.com', 'places-menu@gnome-shell-extensions.gcampax.github.com', 'drive-menu@gnome-shell-extensions.gcampax.github.com', 'topIcons@adel.gadllah@gmail.com', 'chatstatus@zeten30.gmail.com', 'applications-overview-tooltip@RaphaelRochet']"

Remettre le fond d'écran par défaut :

DISPLAY=:0 dconf write /org/gnome/desktop/background/picture-uri "'file:///home/prenom.nom/chemin/vers/image.jpg'"

Afficher les icônes sur le bureau :

DISPLAY=:0 dconf write /org/gnome/desktop/background/show-desktop-icons/ "'true'"

Détacher les fenêtres de dialogue de la fenêtre principale :

DISPLAY=0 dconf write /org/gnome/mutter/attach-modal-dialogs "'false'"

Afficher les boutons "Minimiser", "Maximiser", "Fermer" sur les fenêtres :

DISPLAY=:0 dconf write /org/gnome/desktop/wm/preferences/button-layout "'appmenu:minimize,maximize,close'"

Dans tous les cas, finir par un

DISPLAY=:0 dconf update

pour mettre à jour la base
Les modifications apportées seront visibles de l'utilisateur après reconnexion à sa session.

Toutes les CLÉS disponibles dans gsettings sont disponibles dans dconf. Il faut juste penser à remplacer les "." (séparateur gsettings) par des "/" (séparateur dconf).

Tester Gimp 2.9.5 avec Flatpak

Rédigé par mistervolt Aucun commentaire

Flatpak (anciennement xdg-app), tout comme AppImage, est une solution visant à simplifier et uniformiser l'installation d'applications sur différentes distributions GNU/Linux.
Le but est de fournir un espace cloisonné (sandbox) dans lequel s'exécute l'application, c'est une forme de virtualisation mais d'application uniquement et non d'un système complet.
Cela permet donc aux utilisateurs curieux de tester les dernières versions de leurs logiciels favoris sans avoir à les compiler, ni à se soucier des dépendances.

Installation de Flatpak :

Voyons comment installer ça :

Sous Debian (disponible à partir de Stretch, je n'ai pas testé) :

apt install flatpak

Sous Fedora (OS sur lequel j'ai testé) :

dnf install flatpak

Configuration :

Nous ajoutons ensuite les dépôts depuis lesquels nous allons par la suite installer le runtime (un environnement d'exécution virtualisé) :

wget https://sdk.gnome.org/keys/gnome-sdk.gpg                      
flatpak remote-add --gpg-import=gnome-sdk.gpg gnome https://sdk.gnome.org/repo/
flatpak remote-add --gpg-import=gnome-sdk.gpg gnome-apps https://sdk.gnome.org/repo-apps/

Puis installation de la plateforme, ici celle de Gnome 3.20 puisque c'est une application GTK que je souhaite installer.
J'en profite pour traduire (et résumer) 2 passages de la F.A.Q. qui rassureront ceux qui n'utilisent ni Gnome comme environnement de travail, ni Fedora comme OS :

Flatpak est-il lié à Gnome ?

Non. Bien que Flatpak ait été développé par des gens impliqués depuis longtemps dans la communauté Gnome, il n'est lié à aucun environnement de bureau. En réalité, il a été conçu avec pour objectif clair de permettre la construction d'applications utilisant n'importe quel base de bibliothèques ou langage de programmation souhaités par l'auteur.
Flatpak est-il lié à Fedora ?

Non. Les développeurs ont une expérience de Fedora [...] mais Flatpak a été développé de manière à faire abstraction de la distribution et à se déployer sur n'importe quel système GNU/Linux disponible. Nous avons pris contact et discuté avec des représentants d'autres distributions très tôt dans le projet.

Installer une application :

Assez de blabla, on installe Gimp !

flatpak install gnome org.gnome.Platform 3.20

Passons maintenant à ce qui nous intéresse vraiment : l'installation des applications !
Dans cet exemple, nous allons installer Gimp dans sa version de développement "Nightly" et donc ajouter le dépôt "Nightly graphics" et sa clé :

wget http://209.132.179.2/keys/nightly.gpg                         
flatpak remote-add --gpg-import=nightly.gpg nightly-graphics http://209.132.179.2/repo/

Pour voir ce que contient ce dépôt :

flatpak remote-ls nightly-graphics --app
net.scribus.ScribusDevel
org.darktable.DarktableDevel
org.gimp.GimpDevel
org.gimp.GimpDevelGtk3
org.inkscape.InkscapeDevel
org.mypaint.MypaintDevel
org.telegram.TelegramDesktopDevel

Il contient quelques applications qui intéresseront les graphistes !

Installons donc Gimp :

flatpak install nightly-graphics org.gimp.GimpDevel master

Et enfin, nous pouvons en profiter :

flatpak run org.gimp.GimpDevel

Pour les utilisateurs de Gnome (et possiblement d'autres DE mais je n'ai pas testé), l'application est même ajoutée au menu des applis. Je peux donc avoir simultanément ma version stable de Gimp (à droite) et celle de développement (à gauche) sans avoir recours à une VM ni un chroot "classique" !

Fil RSS des articles de ce mot clé